top of page

Bienvenue à la maison !

Je suis heureuse de vous partager le premier article de ce blog ! Cela fait quelques années que je n'en tiens plus... À l'époque j'en ai eu plusieurs dont un qui fonctionnait bien dans le domaine du cinéma. Cette fois-ci je ressors ma machine à écrire (c'est une métaphore j'en ai pas.....) pour vous partager mes réflexions et mes astuces autour du rangement, du tri, de l'écologie et du développement personnel qui sont des thèmes qui m'animent de plus en plus. Merci d'avance pour le temps que vous prendrez à me lire car nous savons tous qu'il est de plus en plus compliqué pour nous de se poser pour prendre connaissance d'un contenu, quel qu'il soit. Bonne lecture !


"Bienvenue à la maison". C'est LA phrase que l'on imagine tous dire à nous-même ou à une personne venant de franchir le seuil de notre porte. Mélange de fierté et d'énergie positive, pas d'appréhension liée au fait de savoir si la maison est en désordre, sale, encombrée... On se sent libre d'inviter n'importe qui à découvrir notre cocon personnel ou de s'y réfugier quand rien ne va à l'extérieur. Notre maison est le prolongement de nous-même et malheureusement, pour beaucoup de personnes, elles ne voient pas forcément la corrélation entre leur état émotionnel et la façon dont il s'occupe de leurs affaires.


Mais comment faire concrètement pour être de nouveau en phase avec notre espace ?


Avoir le déclic


Ce n'est plus un secret pour les professionnelles de l'organisation : la maison est le reflet qu'il se passe à l'intérieur de soi. Il ne s'agit donc pas d'organiser uniquement son intérieur mais "ses intérieurs". Si votre environnement est en bazar, il y a de grandes chances pour que vous stockiez des choses inutiles dans votre tête et que vous ayez du mal à vous concentrer. Si votre appartement est encombré de mille objets qui ne vous servent plus, vous ne pouvez plus aller à l'essentiel. Ne pas trier les affaires liées à une rupture amoureuse par exemple, peut être un facteur qui vous empèche de réellement tourner la page. C'est pourquoi on dit "mettre de l'ordre dans sa vie", car c'est valable au sens propre comme au figuré.

Il ne s'agit donc pas d'organiser uniquement son intérieur mais "ses intérieurs".

Pour avoir ce fameux déclic et se rendre compte que quelque chose ne va peut-être pas : juste posez vous 5 minutes chez vous et regardez autour de vous. Y'a t-il des choses que vous aimeriez changer ? Des tiroirs qui ferment mal ? Des placards qui renferment des catégories d'objets qui n'ont rien à voir entre eux ? Une pièce difficile d'accès car des meubles bloquent la porte ? Un grenier rempli jusqu'au plafond dans lequel vous ne mettez plus les pieds ? Cela peut paraître dérisoire de faire ces constats là mais ils permettent de mettre des mots sur des micro évènements certains anodins sur le moment mais qui, accumulés, nous rendent la vie infernale au final.


Le passage à l'action


Le constat est fait... et ensuite ? Vous appelez une home-organiser ! Blague à part, si vous n'êtes pas prêt.e à faire appel à un.e professionnel.le, vous pouvez retrouver votre capacité d'agir par vous-même. Réaliser que votre vie est améliorable par un processus de tri est déjà un grand pas. Il faut donc un plan d'attaque, un vrai. J'en ai déjà parlé sur mon compte Instagram, rien n'est plus culpabilisant de se fixer un objectif et de ne pas s'y tenir. Plusieurs techniques peuvent vous faciliter ce passage à l'action :


1. Aller sur Internet et trouver des images inspirantes pour vous imaginer votre intérieur idéal, les imprimer (ou les mettre en fond d'écran de votre ordinateur) pour les avoir souvent sous les yeux ;

2. Écrire vos objectifs de tri et de rangement ;

3. Découper ces objectifs en étapes ;

4. Fixer des deadlines pour chaque étape ;

5. Repérer des boîtes de rangement ou des meubles les plus adéquates pour tout réorganiser :

6. Ne pas hésiter à demander de l'aide extérieure si l'étendu du chantier vous parait insurmontable ;

7. Anticiper l'avenir des objets : vente, don (en parler en amont aux personnes autour de vous), à réparer, à recycler, à jeter.


Pinterest et Instagram sont les meilleurs réseaux sociaux pour aller à la pêche à l'inspiration. Cela peut ressembler à un idéal impossible à atteindre toutefois il ne faut pas remettre en cause le pouvoir des images pour autant. Tant qu'elles restent motivantes et non culpabilisantes, stimulez votre imaginaire à volonté ! Commencez également à repérer des astuces de rangement que vous souhaitez appliquer ainsi que des contenants adaptés pour les objets que vous pensez conserver.

Nous en avons plus l'habitude, mais écrire est important dans ce processus. Que cela soit inscrit précieusement dans votre bullet journal ou sur une feuille volante, mettre des mots sur ce que l'on veut et comment y parvenir c'est la moitié du travail. Ne sous-estimez donc pas cette étape. Diviser ses objectifs en plusieurs mini objectifs et y rattacher des dates butoirs permet une projection dans le temps et une estimation approximative de chaque tâche.


De même, si vous n'êtes pas aguerris à Internet ou aux applications, demander de l'aide à ce niveau peut vous permettre de mieux appréhender cette étape qui, je le rappelle, n'est pas obligatoire.

Tant que [les images] restent motivantes et non culpabilisantes, stimulez votre imaginaire à volonté !

Si par exemple votre objectif est d'en découdre avec ce que j'appelle le "placard de la honte" (vous voyez très bien de quoi je parle je parie !), vous pouvez y aller petit à petit.


Les étapes

  • Faire un état des lieux :

- Identifier les différentes catégories de tous les objets qui s'y trouvent ;

- Estimer le temps que cela pourra prendre au total ;

- Sonder votre entourage s'il y a des objets qui peuvent éventuellement les intéresser (rappel : on ne leur force pas la main car faire le tri c'est surtout éliminer le bazar et non le mettre chez les autres) ;

- Fixer une date d'intervention.

Le moment critique où il ne faut pas flancher !


  • Passer à l'action :

- Sortir tous les objets de l'endroit ;

- Faire des tas autour de pancartes faites au préalable avec marquées dessus "à garder", "à donner", "à réparer", "à recycler", "à jeter", nettoyer l'endroit rangé ;

- Nettoyer l'endroit.

  • Dispatcher les objets :

- Donner les objets promis à des particuliers ou associations ;

- Mettre en ligne des annonces sur des sites tels que Vinted, Le Bon Coin, Geev ;

- Déposer des objets chez le réparateur ou le réparer soi-même grâce à des tutoriels disponibles sur internet ;

- Se rendre à la déchetterie en déposant les objets aux bons endroits afin qu'ils soient revalorisés.

  • Réorganiser :

- Acheter les boîtes repérées au préalable ou réutiliser celles déjà présentes (cela peut être de simples boîtes à chaussures) ;

- Re-catégoriser les objets que vous avez conservés ;

- Hiérarchiser les boîtes en fonction de la fréquence d'utilisation (ceux les plus difficiles à atteindre sont ceux utilisés au minimum une fois par an, car si c'est moins ou jamais, que fait encore cet objet chez vous ?) ;

- Optimiser les rangements pour qu'ils s'adaptent au mieux à votre espace de stockage ;

- Mettre des étiquettes pour mieux vous y retrouver.


Petit conseil : prévoyez des pauses, de l'eau et un encas, car cela peut se révéler très physique !


Le soulagement post-tri


Vous avez réussi à en venir à bout ! Arrive l'étape la plus réjouissante de tout le processus de tri : se féliciter du travail accompli et profiter de cet espace regagné à la sueur de votre front ! La satisfaction d'être allé au bout est très gratifiante. Si cette première mission était la première d'une longue liste (vous n'osez pas encore pensé à votre cave ou aux placards de votre cuisine), prenez tout de même le temps de contempler le fruit de vos efforts. Cela vous donnera la force et la motivation nécessaires pour continuer sur votre lancée.

Cela pourrait être vous !


Et si par le plus grand des hasards vous n'êtes pas totalement satisfait.e du résultat final, il est toujours tant d'appeler un home-organiser ;)



0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page